1841

Le conseil municipal délibère pour demander la construction d’un débarcadère sur le territoire communal. Miramas est déjà un territoire de croisements grâce à sa position centrale en Provence.

 

1842

Adoption du projet de la ligne Lyon-Marseille.

 

1843

Début des travaux de la ligne Avignon-Marseille.

 

1847

Mise en service du débarcadère par la Compagnie du PLM (Paris‑Lyon-Méditerranée).

 

1848

Ouverture de la station « Constantine ». Arrivée du 1er train en provenance de Marseille à destination d’Arles, avec plus de 600 personnes à son bord.

 

1856

Les ouvriers du chemin de fer construisent des baraques en bois pour se loger près des gares. Des commerces s’ouvrent, des habitants du village s’installent à Constantine. En 1854, la gare est construite, les voyageurs peuvent s’y arrêter. 20 000 tonnes de marchandises et 22 000 voyageurs transitent par Miramas en 1855. Constantine se développe : hôtel, auberge, débit de tabac, boulangerie, entrepôt de charbon, four public...

 

1873

Miramas devient tête de ligne grâce à l’ouverture de la ligne Avignon-Miramas, via Salon et Cavaillon. La petite gare est agrandie.

 

1880 / 1881

Mise en service de la ligne de chemin de fer Miramas‑Port‑de‑Bouc.

 

1891 / 1892

Construction de la rotonde.

 

1894

Mise en service de la gare de triage.

 

1895

Mise en service du dépôt des machines.

 

1910

Incendie des chantiers.

 

1914 / 1918

Première Guerre Mondiale : des trains de Poilus s’arrêtent en gare de Miramas.

 

1915

Mise en service de la voie Côte bleue

 

1944

Bombardements des gares, dont le plus dramatique le 6 août à 12h. Reconstruction de la gare de triage.

 

1956

Reconstruction d’une nouvelle gare des voyageurs.

 

1959

Modernisation de la gare de triage.

 

1961

Électrification de la ligne Avignon-Arles-Miramas et celle via Cavaillon en 1977.

 

1982

Le TGV traverse Miramas sans arrêt en gare. Le bâtiment voyageur est reconstruit.

 

1983

Électrification en 1500 V continu de la section nord de la ligne de la Côte bleue (Miramas-Lavalduc-Fos-sur-Mer).

 

1989

Inauguration de la gare actuelle.

 

2001

Mise en service de la ligne LGV Méditerranée. Miramas devient gare Terminus TGV vers Paris.

 

2008

Mise en service d’un terminal de transport combiné au niveau de la zone logistique Clésud : combinaison du transport de marchandises route-rail.

 

2018

La gare lance sa transformation en pôle d’échanges multimodal d’audience régionale.