Avec des raccordements réalisés principalement en souterrain, les habitants et professionnels vont pouvoir profiter de la vitesse et de la performance du Très Haut Débit et bénéficier de services numériques complets et innovants.

Accélération des procédures d'autorisation de travaux, négociations avec l'opérateur pour définir le bon emplacement des armoires de raccordement, visites de terrain… la ville met tout en oeuvre pour accélérer le déploiement de ce nouveau service et permettre un accès à la fibre à 14 000 logements d’ici 2020.

D’ores et déjà installés, les deux noeuds de raccordement optique, les 34 armoires de rue et l’ensemble des câbles en fibre optique vont permettre de construire la desserte de chaque habitation, rue par rue et quartier par quartier, avec des réparations de fourreaux et de câbles à réaliser par endroits.

Après l'installation de la fibre optique, le Très Haut Débit proposé par les opérateurs sera plusieurs centaines de fois supérieur au débit descendant disponible avec la technologie ADSL offerte aujourd'hui aux abonnés sur Miramas, soit de 100 Mégabits à 1 Gigabits (1 000 Mégabits) en débit descendant et 50 à 200 Mégabits en débit montant.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Pour les logements individuels

Le raccordement possible est réalisé après une prise d’abonnement auprès d’un opérateur privé Fournisseur d’Accès à Internet ; il s’effectue à partir d’un boîtier situé dans la rue (généralement dans une chambre en voirie ou sur un poteau) et destiné à desservir un ou plusieurs pavillons.

En principe, le pavillon est raccordé techniquement selon le même mode que le réseau téléphonique (soit en souterrain, soit en aérien). Il n’y a pas de frais de mise en service sauf si des travaux particuliers d’aménagement s’avèrent nécessaires sur la partie privative de l’habitation (par exemple l’installation d’un fourreau dans le jardin), ceux-ci sont alors à la charge du propriétaire des lieux.

 

Pour l’habitat collectif

Copropriété ou bailleur pour les logements supérieurs à trois habitations

Une convention d’opérateur d’immeuble doit être signée avec SFR pour autoriser l’installation d’un point de raccordement dans les parties communes. Cet équipement des parties communes de l’immeuble est réalisé aux frais exclusifs de l’opérateur aménageur, sans qu’il n’en coûte rien aux habitants.

Sans ces conventionnements, SFR ne pourra pas déployer les infrastructures au sein des colonnes montantes des immeubles ou des lotissements privés. L’ensemble des propriétaires ou syndics de copropriété qui souhaitent faire réaliser ce raccordement peuvent donc contacter SFR par mail à l’adresse suivante : deploiement.fibre@info.sfr.com