Image
bandeau campagne civisme
Citoyenneté
Citoyenneté
Développement durable
Développement durable

Campagne CIVISME propreté : tous mobilisés !

Fortement engagée dans une démarche de développement durable, la ville de Miramas, labellisée Territoire zéro déchet, zéro gaspillage en 2015, consacre à la propreté urbaine des moyens financiers et humains importants. Un enjeu de taille pour la ville durable, dont la réussite collective dépend aussi du civisme de chacun…

Lutter contre le fléau des dépôts sauvages

Comme dans de très nombreuses villes françaises, Miramas est confrontée au fléau des dépôts sauvages et autres actes d’incivisme, toujours en augmentation. Une pratique minoritaire au sein de la population qui ternit pourtant l’image de toute une ville, coûte cher à la collectivité et pousse aujourd’hui la municipalité à réagir plus fermement. « Malgré d’importants moyens municipaux, le travail partenarial avec la Métropole d’Aix- Marseille, dont c’est la compétence, et les nombreuses actions de sensibilisation auprès de la population, il est temps pour Miramas de franchir un cap, puisque les actes d’incivisme augmentent et ce, dans tous les quartiers de la ville », annonce Frédéric Vigouroux, maire de Miramas, conseiller départemental et métropolitain.

535 tonnes / an C’est l’estimation annuelle des dépôts sauvages à Miramas

Nous oeuvrons depuis longtemps pour assurer la propreté de la ville et malgré cela, les dépôts sauvages se multiplient, se déplacent au gré des
interdictions, défigurant notre ville. Sans civisme collectif, la mairie seule ne pourra rien, car la propreté, c’est l’affaire de tous !

Géraldine Buti - adjointe au maire déléguée à l’environnement, au développement durable, à la propreté et aux canaux

Image
Géraldine Buti

Des moyens supplémentaires favorisant la verbalisation, comme la mise en place de pièges photographiques, la formation d’un agent de l’éco-brigade au poste de garde champêtre, l’habilitation d’agents de la police municipale à enquêter pour mieux verbaliser, seront également déployés dès 2021.

Frédéric Vigouroux - Maire de Miramas

Image
Frédéric Vigouroux

Près de 200 000 € : C'est le coût annuel pris en charge par la collectivité pour les dépôts sauvages
 

Ça vous dégoûte ? Nous aussi : des visuels et messages chocs pour marquer les esprits
Dès avril 2021, Miramas lancera une grande campagne de communication sur le civisme. Une campagne déclinée en deux temps : propreté urbaine, début avril, puis stationnement et nuisances sonores au second semestre, deux axes forts de mécontentement, relayés par la population sur les réseaux sociaux notamment. Propreté urbaine : représentée par six visuels chocs de déchets « classiques » (déjection canine, masque usagé, mégots, etc.) associés à cinq questions et une réponse unique (Ça vous dégoûte ? Ça vous dérange ? Ça vous désole ? Ça vous désespère ? Ça vous déprime ? Nous aussi.) et une signature (La propreté, c’est l’affaire de tous), la campagne vise à interroger l’esprit civique des Miramasséens, rappeler les usages en la matière et informer des amendes encourues en cas de non-respect des règles.

5 653 m³ d’encombrants ramassés en 2020